🐶  SPRING DAYS ! 1 ACHETÉ = LE 2ÈME À -30% 🐶

Livraison offerte

0

Votre panier est vide

L’anxiété chez l’animal : les signes qui ne trompent pas !
15-02-2021

L’anxiété chez l’animal : les signes qui ne trompent pas !

5 minutes de lecture

Votre animal a des réactions inhabituelles ? Vous observez une modification de ses habitudes ? Vous ne savez pas comment réagir ? Votre animal de compagnie est certainement anxieux et il a besoin de vous !

Nos experts animaliers vous ont listé les principaux signes avant-coureurs d'angoisses et d'anxiété chez les animaux. 

 
 Il a des troubles digestifs.
L'un des signes les plus évocateurs d'un potentiel stress chez votre animal et qui doit vous alerter se résume en trois mots : les troubles digestifs. Les vomissements, les diarrhées ou la constipation (et oui, elle existe aussi chez nos amies les bêtes !) figurent parmi les troubles digestifs les plus faciles à identifier.
Si les douleurs abdominales peuvent également révéler un inconfort digestif, elles sont bien trop souvent peu évidentes à identifier. C'est ici le comportement de votre animal qui doit vous mettre sur la bonne voie : une perte soudaine et durable d'appétit, un entrain moins vif (à se promener, par exemple) ou une agitation persistante (changements répétitifs de positions, gémissements, pas pressés). Des signes physiques tels qu'un air abattu ou un abdomen gonflé sont également à surveiller. En cas de douleurs abdominales importantes, les animaux adoptent généralement la position dite de « prosternation » ou du « prieur » (avant du corps couché et arrière-train redressé) : il faut alors rapidement contacter votre vétérinaire pour soulager votre animal.
Tous ces maux peuvent révéler un mal-être physique ou un malaise psychologique. Dans le premier cas, l'animal peut être porteur d'un virus ou d'une maladie intestinal(e). Dans le second cas, le mental de votre animal peut être mis à rude épreuve : il est terrassé par un stress auquel il faut rapidement mettre fin. Il est alors évidemment nécessaire de l'identifier. A noter que les animaux sont sensibles ! Même les plus petits changements peuvent venir fragiliser l'équilibre délicat qu'ils se construisent et qui leur est nécessaire : un nouveau régime alimentaire, une charge de travail plus importante et qui retarde quotidiennement votre retour ou la présence de personnes étrangères. C'est donc tout comme nous que les animaux peuvent ressentir les changements plus importants  comme de véritables chamboulements : un changement d'environnement (un déménagement, un placement temporaire en pension animalière ou chez un proche) ou l'arrivée d'un nouveau membre dans la famille (comme l'adoption d'un nouvel animal ou l'arrivée d'un enfant) peut venir contrarier son monde et lui générer des angoisses. 
Bien connaître votre animal et lui accorder toute
 
Il perd ses poils.

La plupart des animaux connaissent des périodes de mues, au cours desquelles ils perdent facilement leurs poils. C'est notamment le cas des chats,  des chiens et des lapins. Il s'agit d'un phénomène physiologique et naturel qui permet à l'animal de renouveler ponctuellement son apparence externe. C'est donc au printemps et à l'automne, alors que les températures subissent des changements importants, qu'ils perdent plus ou moins de poils afin de mieux appréhender ce nouvel environnement.

Si, en dehors de ce cycle naturel de mue, vous observez une perte de poils inhabituelle chez votre animal, il est possible qu'il soit stressé. Pour en être sûr(e), consultez votre vétérinaire afin de faire un checking complet et d'écarter tout risque de maladie (de type parasitaire, par exemple). Si la piste d'un stress important est confirmé, il s'agira encore une fois d'en identifier les causes et de détendre votre animal.

 
Il vous (ou se) lèche plus que de raison.
Votre animal vous lèche et il vous témoigne ainsi son affection. C'est une manière pour lui de communiquer qui peut paraître attendrissante (tant que cela reste raisonnable). Attention toutefois à ce qu'elles ne deviennent pas compulsives ! En effet, un léchage excessif envers autrui peut révéler un trouble de l'anxiété.
Il est aussi fréquent que certains animaux se lèchent afin de faire eux-mêmes leur toilette. C'est notamment le cas du chat qui, à l'aide d'auto-léchouilles, vient en partie à bout de certains parasites. Toutefois, si ces léchouilles se répètent à longueur de journée, il conviendra de consulter rapidement votre vétérinaire. Votre animal peut ainsi chercher à se soulager (de démangeaisons, d'une coupure, de douleurs) ou être sujet à un trouble du comportement. Seul.e.s ou à l'aide de votre vétérinaire, il sera nécessaire d'évaluer la source de son mal-être. 
 
Il halète de manière rapide.
Un chien ou n’importe quel animal qui a tendance à haleter de manière rapide, cela n’est pas normal. Il s’agit certain d’un stress que votre animal peut avoir : n’hésitez pas à être là pour lui. En effet, ce dernier doit sentir que vous êtes présent pour lui et qu’il peut avoir une confiance aveugle en vous. Aussi, si votre animal vient de faire un effort, il est normal qu’il halète. C’est plutôt lorsque ce dernier ne semble pas faire d’effort qu’il faut vraiment s’inquiéter.
 
Il aboie de manière répétée et trop fréquemment.
Votre chien a le droit de s’exprimer. En effet, ce dernier aboie pour exprimer une opinion. Néanmoins, il se peut que ce dernier aboie de manière plus fréquente que d’habitude. Si cela permet parfois d’être alerté d’un danger, il faut tout de même savoir que votre chien peut être stressé. Ainsi, il aura tendance à plus aboyer pour que se faire entendre : il essaiera certainement de communiquer avec vous. Il ne faut surtout pas le disputer puisque ce dernier pourra être d’autant plus stressé. Non, il est préférable d’essayer de comprendre ce qui pourrait le déranger. Ce n’est pas forcément une chose facile, mais essayez de vous mettre à sa place pour savoir ce qui pourrait le stresser à ce point-là.
 
Les oreilles sont tirées vers l’arrière.
S’il y a bien quelque chose qui est typique des animaux lorsqu’ils ont peur c’est tout simplement que ces derniers peuvent avoir les oreilles tirées en arrière. En effet, si votre chien n’est pas un grand bavard, vous pourrez facilement voir qu’il n’est pas bien, s’il baisse les oreilles ou si ces dernières sont tirées en arrière. Une fois de plus vous devrez essayer de le rassurer, ce qui n’est pas forcément une chose évidente, il faudra tout de même le noter.
 
Des réactions excessives.
Un chien ou un animal qui subit un stress peut vraiment avoir des réactions excessives. En effet, si votre chien ne connaît pas une personne, il pourrait vraiment se montrer agressif avec ce dernier. Le chien est également un animal qui aura tendance à fuir s’il a peur d’une personne. Avoir des réactions qui ne lui ressemblent pas est vraiment un signe de stress chez cet animal.
 
Un comportement destructeur.
Le dernier symptôme qui montre que votre chien est agressif est tout simplement parce qu’il peut avoir un comportement destructeur. En effet, ce dernier peut déchirer vos coussins ou tout simplement faire pipi sur votre lit, par exemple. Une fois de plus, au lieu de le disputer, essayez vraiment de comprendre son comportement.
 
En conclusion, il n’est pas forcément facilement de comprendre le comportement d’un chien. Mais il est vraiment important de garder un œil sur ses réactions et d’essayer de comprendre ce qu’il ressent. Pas facile, vous ne trouvez pas ?

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Inscrivez-vous gratuitement au Club des Animaux !